Quelles sont les Superstitions les Plus Populaires ?

LES SUPERSTITIONS LES PLUS POPULAIRES AU MONDE

Plus de la moitié de la population de la planète est superstitieuse. 

Cela veut dire que plus de 50% des gens pensent attirer la chance ou bien repousser la malchance à l’aide de rituels, porte-bonheur et autres objets fétiches.

La présence de ces croyances en nous est assez facile à comprendre puisque l’on cherche tous, d’une manière ou d’une autre, à contrôler nos vies.

Ainsi, lorsque nous sommes confrontés à des situations que nous ne pouvons contrôler, c’est-à-dire qui dépendent de la « chance » ou du « hasard« , les superstitions nous donnent un sentiment de sécurité.

Et comme nous recherchons sans cesse à limiter l’incertitude, les croyances superstitieuses deviennent le refuge parfait.

C’est pour cela que les superstitions sont aussi anciennes que le monde et aussi nombreuses qu’il y a d’êtres humains sur la Terre.

Et ses superstitions s’exercent dans tous les compartiments de la vie. Il peut s’agir de superstitions collectives ou bien personnelles. Des superstitions connues qui ont dépassé les frontières ou bien des superstitions atypiques et très localisées.

Beaucoup de ses superstitions sont amusantes et nous procurent du plaisir. Et beaucoup sont la matière dont sont faits les espoirs et les rêves.

Faisons un petit tour ensemble dans le monde merveilleux des superstitions.

Voyons quelles sont les superstitions si populaires en France qu’elles font partie de nous. Et quelles croyances superstitieuses avons-nous en commun avec les autres pays ?

De plus, dans quel domaine de nos vies sont-elles le plus présentes ? 

Et bien évidemment, ces superstitions ont autant pour objectif d’attirer la chance que d’éviter la malchance

Alors essayons de répondre à ses questions le plus sérieusement possible tout en gardant un ton léger.

1. LES SUPERSTITIONS LES PLUS POPULAIRES AU MONDE

De nombreuses superstitions se retrouvent un peu partout sur la planète. C’est ainsi que certaines, provenant d’un lieu précis, ont ensuite voyagé pour devenir une sorte de patrimoine commun à l’humanité. La majorité d’entre elles provient de la religion.

On retrouve entre autres parmi les superstitions les plus populaires au monde le chat noir, le miroir brisé et ses 7 ans de malheur, frapper du bois, le fer à cheval, le fait de croiser les doigts ou encore passer sous une échelle, et sans oublier le vendredi 13.

Nous allons voir ensemble ces 7 superstitions que l’on peut considérer comme les plus connues au monde.

Frapper du bois

Toute liste de superstitions devrait commencer par la superstition sans doute la plus connue et la plus universelle :  » frapper du bois « .

L’origine de cette superstition bien connue remonte à une époque où certaines cultures croyaient que les dieux vivaient dans les arbres.

Pour demander une faveur aux dieux, les gens tapaient légèrement sur l’écorce de l’arbre.

Puis, pour dire merci lorsque la faveur était accordée, une personne frappait à nouveau légèrement sur le même arbre.

Comme pour beaucoup de superstitions, il existe des variations subtiles et parfois des origines différentes pas si subtiles. Les Italiens « touchent de l’acier » plutôt que du bois, ce qui est peut-être plus lié aux fers du cheval. Les Polonais et les Russes touchent du bois non peint. On a aussi, les Turcs qui, eux, frappent deux fois. Ou encore les Latino-Américains qui frappent sur du bois sans pieds (par exemple des chaises).

Il est préférable de les mémoriser tous avant de voyager.

Vendredi 13

Vendredi 13

Beaucoup d’entre nous ne peuvent s’empêcher de ressentir une certaine inquiétude lorsqu’ils réalisent qu’un autre vendredi 13 approche.

La peur du chiffre 13 est l’une des superstitions les plus répandues. Elle est si répandue que de nombreux grands immeubles et hôtels omettent tout simplement d’étiqueter leur 13e étage. Et avez-vous remarqué que certaines compagnies aériennes n’ont pas de 13e rang ?

Selon une version de l’origine de cette superstition, Judas Iscariote était le 13e convive de la Cène et Jésus a été crucifié un vendredi.

Mettez cela ensemble et vous obtenez un jour malchanceux.

Chat Noir

Chats Noirs

Bien que les chats aient souvent été associés à la chance plutôt qu’à son contraire, et qu’ils aient même été vénérés comme des dieux dans l’Égypte ancienne, les choses ont changé lorsque, en 1232, le pape Grégoire IX les a déclarés « incarnation de Satan ».

Les choses n’ont fait que se dégrader pour les chats noirs lorsqu’au Moyen-Âge on a commencé à les associer aux sorcières.  C’est ainsi que croiser un chat noir sur son chemin est devenu un signe de mauvais présage.

Passer sous une échelle

Passer sous une échelle

Le bon sens veut que l’on évite de passer sous une échelle ouverte de peur que quelque chose ne nous tombe dessus. Mais il existe aussi des raisons superstitieuses d’éviter les échelles.

La forme d’une échelle ouverte est un triangle. Cela signifie la vie dans certaines mythologies et la Trinité dans le christianisme. Et une échelle forme bien sûr un triangle, de sorte que, naturellement, passer sous cette échelle reviendrait à détruire le caractère sacré de la vie et donc à encourir un châtiment.

Briser un miroir

Miroir brisé vaut 7 ans de malheur.

De nombreuses religions croient qu’un miroir montre le reflet de notre âme. En tant que tel, briser un miroir peut avoir des conséquences désastreuses.

Ce sont toutefois les Romains de l’Antiquité qui ont introduit la notion selon laquelle un miroir brisé porte malheur pendant sept ans. D’une part, on pensait que seule une mauvaise santé pouvait faire craquer un miroir. D’autre part, le chiffre sept était considéré par les Romains comme le nombre d’années nécessaires pour accomplir un cycle complet de maladie et de renouveau.

Mais ne vous inquiétez pas. Il existe un moyen simple et pas du tout farfelu d‘inverser la malédiction. Il suffit de ramasser chaque morceau du miroir brisé et de les enterrer au clair de lune.

Croiser les doigts

Croiser les doigts

La superstition qui veut que le fait de croiser les doigts porte bonheur à la personne qui les croise vient de l’époque pré-chrétienne et païenne de l’Europe occidentale.

A l’origine la pratique consistait à faire une croix avec son propre index et celui d’une autre personne. Cela était censé concentrer les forces des bons esprits et sceller un pacte ou un souhait avec l’autre personne.

Au fil du temps, les gens ont réalisé qu’ils pouvaient simplement bénir leurs propres souhaits en croisant d’abord leurs deux index. Et, puis plus tard, en croisant simplement l’index et le majeur d’une main. Ce rituel perdure depuis puisque c’est que nous faisons encore aujourd’hui.

Il y a bien évidemment beaucoup d’autres superstitions populaires mais celles décrites ci-dessus sont certainement les plus partagées dans le monde.

Voyons maintenant les superstitions propres à la France même si certaines ont depuis voyagé vers d’autres pays.

2. LES SUPERSTITIONS LES PLUS POPULAIRES EN FRANCE

Si les Français ne craignent pas autant que d’autres le redoutable vendredi 13, ils n’en restent pas moins superstitieux.

 Nombre de nos croyances apparemment irrationnelles correspondent à celles d’autres pays, comme l’idée que renverser du sel sur la table porte malheur. Mais d’autres superstitions semblent être plus spécifiques à la France.

Comme par exemple le fait de marcher du pied gauche sur une crotte de chien,  ne pas ouvrir un parapluie dans une maison ou encore de ne pas mettre le pain à l’envers sur la table.

Mais voyons plus en détail nos superstitions très cocorico.

Trouver fer à cheval

Fer à Cheval

S’il y a un objet couramment considéré comme porte-bonheur c’est bien le fer à cheval. Les premières origines de la fonction du fer à cheval comme porte-bonheur résident dans sa forme vulvaire (vue à l’envers) et l’invocation de la déesse païenne de la lune, Diane, et de sa « vulve sacrée ».

Comme pour les pièces de monnaie, le métal étant considéré à la fois comme précieux et magique. Le fer, en particulier, était considéré par les premiers Européens comme un élément capable d’éloigner les mauvais esprits. Et, comme pour les Romains et le chiffre porte-bonheur sept, les fers à cheval comportaient fréquemment sept trous de clou.

L’histoire la plus célèbre d’un fer à cheval portant bonheur est celle de saint Dunstan, qui aurait travaillé comme forgeron avant d’accéder à la sainteté. L’histoire raconte qu’un jour, le diable entra dans la boutique de Dunstan pour demander de nouvelles chaussures pour son cheval. Dunstan, reconnaissant le diable, a joué la carte de la nonchalance et, au lieu de clouer les chaussures au cheval, en a cloué une au pied du diable. A l’agonie, le Diable accepta de ne jamais entrer dans une maison où un fer à cheval était cloué au-dessus de la porte si Dunstan acceptait simplement d’enlever le fer.

Marcher du pied gauche sur une crotte de chien

Marcher du pied gauche sur une crotte de chien

Eh bien, si vous avez besoin de chance, ça vaut le coup, non ? Mais n’oubliez pas que le pied droit vous condamne à vivre une vie de désespoir, alors ne faites pas d’erreur.

En effet, comme certains pays pensent que les fientes d’oiseaux portent malheur, les Français ont leur propre croyance irrationnelle liée aux excréments d’animaux.

Selon cette croyance, si vous marchez dans une crotte de chien avec votre pied gauche, cela vous porte chance. 

Et pourquoi cela ? Tout simplement parce que la gauche exprime la trahison et que par ce geste, bien évidemment accidentel, on humilie le mal.

La bonne nouvelle, c’est que la fameuse réticence des Parisiens à ramasser les excréments de leurs animaux domestiques signifie que si vous êtes dans la capitale, vous avez de bonnes chances d’avoir de la chance de cette manière.

En tout cas par la suite il faudra nettoyer votre chaussure.

• Ne jamais être 13 à une table de dîner

Ne jamais être 13 à une table de dîner

Il s’agit d’une très forte superstition française qui dit que le fait d’avoir 13 personnes autour de la table du dîner va apporter du mauvais vent aux convives.

Cette superstition proviendrait de la dernière Cène, où l’un des 13 convives, Judas Iscariote, a fini par être un traître.

Il semblerait que les serveurs français ajoutent parfois un œuf à la table pour désigner un 14e « convive » afin de conjurer le mauvais sort.

Ne jamais utiliser la même allumette sur trois cigarettes

On dit que le fait d’allumer trois cigarettes avec la même allumette porte malheur. Cette superstition, qui est populaire dans d’autres pays occidentaux, provient des tranchées de la Première Guerre mondiale. Durant cette période, les tireurs d’élite avaient un meilleur taux de réussite lorsque les fumeurs prenaient autant de temps à tenir une allumette.

En effet, la première cigarette alerte le sniper, la seconde lui laisse le temps de viser, laissant le troisième fumeur sur le carreau.

Vous êtes prévenus (et ce n’est pas le seul risque sanitaire associé au tabagisme, bien sûr). 

• Ne pas renverser le sel à table

Ne pas renverser le sel à table

Faites attention au sel. Pour être plus précis, ne renversez pas le sel lorsque vous êtes à table. Renverser du sel sur la table porterait malheur.

Il existe de nombreuses théories sur cette superstition très particulière. Mais la plus répandue remonte à la peinture de Léonard de Vinci représentant la Cène. En effet, on y voit Judas renverser un pot de sel.

• Ne jamais offrir un couteau en cadeau

Ne jamais offrir un couteau en cadeau

En France, on pense qu’offrir un couteau peut couper les liens de l’amitié. De plus, le couteau en tant qu’objet tranchant symbolise le pouvoir. Et en tant que tel, il doit faire l’objet d’une transaction monétaire.

Alors n’offrez jamais un couteau à un ami mais donnez-lui plutôt de l’argent pour en acheter un.

• Ne laissez jamais votre pain à l'envers sur la table

Ne laissez jamais votre pain à l’envers sur la table

Vous devez savoir comment manipuler votre pain en France si vous voulez éviter la malchance. Ne posez jamais une baguette ou une miche de pain à l’envers sur une table. Si vous le faites, vous et les personnes à qui elle est destinée risquent d’être frappés d’une malédiction de la faim.

Selon la légende urbaine, cette superstition remonte à l’époque des bourreaux, qui étaient apparemment autorisés à prendre des objets dans les magasins sans payer. Les boulangers leur laissaient donc une miche de pain à l’envers.

Il faut trinquer les yeux dans les yeux

En voici une qui est encore prise très au sérieux par beaucoup. Si vous n’établissez pas de contact visuel lorsque vous trinquez, vous êtes destiné à vivre sept années de malchance en amour (ou sept années de mauvais sexe, pour être plus explicite). 

Mais pourquoi donc ? Eh bien à l’époque médiévale, les beuveries étaient nombreuses, et donc, par là même, les occasions d’empoisonner quelqu’un. Lorsque c’était le cas, l’empoisonneur avait tendance à détourner le regard.   

Alors désormais pour éviter tout empoisonnement, tchin-tchin droit dans les yeux.

• Ouvrir un parapluie dans une maison

Ouvrir un parapluie dans une maison

Alors premièrement, c’est inutile, car pourquoi auriez-vous besoin d’un parapluie à la maison ? Deuxièmement, selon cette superstition, cela vous portera malheur. Donc, cela ne vaut absolument pas la peine de le faire si vous voulez vous assurer d’être heureux et chanceux en France.

Il s’agit d’une vieille superstition qui remonte au XVIIIème siècle lorsque les parapluies comportaient des matériaux durs et coupants. Il était donc dangereux de l’ouvrir dans un espace limité et fermé. Par précaution, on a donc décrété que cela portait malheur compte tenu des dégâts potentiels.

Il y a beaucoup d’autres superstitions typiquement françaises mais celles décrites sont certainement les plus populaires car les plus partagées sur tout le territoire. En effet, chaque région regorgent de croyances qui lui sont propres, et pas forcément connues de tous.

Vous cherchez un peu de chance ? Nous le voulons tous ! Car nous sommes nombreux à être superstitieux

De nombreuses habitudes superstitieuses sont simplement héritées de nos familles et de nos amis proches. Des rituels et petites choses que nous avons vues faire comme croiser les doigts ou frapper du bois. D’autres superstitions courantes, comme les miroirs brisés qui portent malheur, se produisent si rarement que lorsqu’elles se produisent, nous ne pouvons nous empêcher de nous inquiéter.

Toutes ses superstitions, qu’on les partage avec d’autres ou qu’elles nous soient propres font partie de notre conscience. C’est pour cela qu’à l’approche d’une échelle apposée contre le mur ou d’un vendredi 13 qui avance à grand pas, nous réagissons instantanément sans y réfléchir.

Les superstitions sont importantes pour nous car elles donnent un sens à la nature souvent aléatoire de la chance et nous mettent aux commandes de notre destin.

Laisser un commentaire