Les Italiens sont un peuple superstitieux, c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, 58% d’entre eux affirment haut et fort croire aux chats noirs, aux miroirs brisés ou encore aux chiffres magiques qui peuvent apparaître dans un rêve.

Porte-Bonheur Italien

En savoir plus

Qu’on l’appelle chance, hasard ou destin, le concept est toujours le même. Il s’agit d’une force indépendante de notre volonté et qui a toujours le dernier mot. Qu’il s’agisse de trouver le travail de ses rêves, l’amour de sa vie, de l’argent pour réaliser tous ses désirs ou d’être en pleine santé, les italiens considèrent que tous les efforts peuvent être contrecarrés ou récompensés par la main de Dame Chance.

D’ailleurs il ne faudrait pas oublier que Fortuna, symbole de la Chance et de la Bonne Fortune, sort tout droit de la mythologie Romaine. Elle qui se présente les yeux bandés, pour exprimer le hasard, tenant entre ses mains la corne d’abondance qui déverse ses richesses sous forme de pièces d’or. Il s’agit pour les habitants de s’attirer ses faveurs et de repousser les malheurs. Ainsi, le quotidien des Italiens est parsemé de gestes, symboles, attitudes et objets qui ont pour but d’attirer les ondes positives et repousser les énergies négatives. Ce jeu où l’on cherche à attirer la Chance et repousser la Malchance est surtout très présent dans le sud de la péninsule, principalement à Naples et en Sicile.

Et donc, bien évidemment, qui dit superstition, dit objets, animaux et situations qui, selon la tradition, portent bonheur. Certaines de ces traditions, souvent millénaires, ont su traverser le temps. D’autres ont été importées et se sont imposées au fil des ans. En voici quelques-unes parmi d’autres qui sont certainement les plus répandues. Il est de bon augure de porter une bague avec une pierre liée à son signe du zodiaque. La Fève : symbole d’immortalité pour les anciens Grecs et Romains. Garder une fève ou la porter en pendentif autour du cou est propice à attirer l’amour et la richesse matérielle. Le Petit Pois est une légumineuse symbole de bonheur et de chance en général. Dans les temps anciens, les pois étaient utilisés pour confectionner des couronnes pour les mariées. La Coccinelle Rouge à sept points noirs : cet adorable petit animal est considéré comme un porte-bonheur si tu le rencontres par hasard . Un Fer à Cheval, à accrocher à la porte de la maison pour attirer la chance et la richesse. Le Piment Napolitain, à suspendre sur le balcon pour éloigner les problèmes et les mauvaises langues. Le Trèfle à Quatre Feuilles, petite plante qui pousse spontanément dans les champs, est particulièrement lié à la chance dans le domaine financier (jeux, gains à la loterie, etc.). Exposer dans la maison, de préférence devant la porte, une Corne d’Abondance, symbole de fertilité et de fécondité pour le couple. Il s’agit d’une tradition ancienne qui est encore suivie aujourd’hui. Avoir toujours sur soi un Croissant Doré Porte Bonheur, mais seulement si quelqu’un nous le donne.

Les Italiens apprécient tout particulièrement conjurer le mauvais sort et attirer la chance en s’appuyant sur des objets fétiches et autre talisman. Les principaux objets porte-bonheur italiens sont la Corne d’Abondance Italienne aussi appelé Piment Sicilien, le Cornicello Napolitain ou Corno Naples, la Main Porte-Bonheur Italienne, le Bossu, la Trinacria, la Figa, qui est d’origine romaine et que l’on retrouve désormais dans d’autre pays, ou encore l’Os des Voeux, également originaire de Rome. Dans chaque région d’Italie, il y a une tradition que l’on retrouve à travers une amulette qui symbolise la Chance et que l’on porte soi même ou bien que l’on offre. En effet, il y a en Italie une grande tradition concernant certains objets que l’on achète uniquement pour offrir. C’est le cas du Cornicello Napolitain qui a pour but de protéger les enfants du mauvais œil.

Il ne faut pas non plus négliger la grande histoire de l’Italie, notamment née de sa mythologie Gréco-Romaine qui est encore très présente dans le quotidien de ses habitants. Des Dieux et des Déesses qui marquent de leur empreinte la vie des Italiens. On a déjà parlé de Fortuna, Déesse de la Chance, de l’Abondance et de la Fortune. On pourrait également citer Sol Dieu du Soleil, planète emblème de la Sicile. Ou encore Déméter, Déesse des Moissons faisant de l’Epi de Blé un Porte-Bonheur. Enfin, il est bon de savoir que les Italiens considèrent le 13 comme un chiffre Porte-Bonheur tandis que le 17 porte malheur. Une superstition très ancrée puisque certains hôtels et bâtiments n’ont pas de chambre ou d’étage 17.

Les Italiens sont maîtres pour scruter chaque signe et analyser chaque geste qui feraient basculer le destin en leur faveur. Et dès lors pourquoi se priver d’une amulette de protection ou d’un objet de chance pour provoquer les faveurs de ce destin.